Comment bien choisir son miel

Comment bien choisir son miel

Aucune hôtesse attentionnée ne quittera sa famille pour l’hiver sans quelques pots de miel parfumé, savoureux et très sain. Ils sont traités rhumes et de nombreuses maladies chroniques, renforcent le système immunitaire, utilisé dans la préparation de divers plats. Par conséquent, le miel dans la maison est l’une des préparations hivernales les plus importantes, mais à condition que vous achetiez un produit de très grande qualité, et non un faux, ce qui pourrait être bien, voire davantage.

Bien que l'apiculture soit l'une des branches de l'agriculture les plus performantes et les plus rentables, il est extrêmement difficile de trouver du miel naturel sur le marché, sans impuretés ni additifs. À la recherche du profit, certains vendeurs le diluent avec de l’eau ou ajoutent divers agents de remplissage, ce qui non seulement aggrave le goût du produit, mais peut aussi constituer une menace réelle pour la santé. Par conséquent, afin de ne pas gaspiller de l'argent au vent, il faut non seulement bien connaître les variétés de miel, mais aussi pouvoir le distinguer de nombreuses falsifications.

Comment acheter du miel naturel

Selon le type de plante à partir duquel le nectar est récolté, la couleur du miel peut varier du lait au brun. Cependant, dans tous les cas, le miel naturel a une transparence suffisante et une texture très délicate. Si le miel dure au moins six mois, la probabilité de formation de cristaux est très élevée, ce qui n'affecte toutefois pas la qualité du produit. Cependant, cette nuance doit être prise en compte lorsque vous essayez de vendre le miel de l'année dernière sur le marché, en le distribuant lors de la récolte de la nouvelle saison. En règle générale, tout vendeur offre aux acheteurs la possibilité d'essayer le produit proposé, et cette possibilité doit certainement être utilisée pour choisir le miel. Certes, il n'est pas nécessaire d'envoyer une cuillère avec une masse d'ambre douce dans la bouche. Tout d’abord, il faut sentir le contenu du pot en s’assurant que le miel dégage l’arôme caractéristique. S'il est absent, alors il est très probable que vous déclarez qu'il y a un mélange de miel et de mélasse devant vous. Bien sûr, elle ne souffrira pas, mais les avantages pour la santé dans le traitement de diverses maladies seront très douteux. Le deuxième signe à prendre en compte est la fluidité du miel. Si vous mettez une cuillère dans un bocal, puis que vous la tirez et la tordez légèrement, le miel naturel sans impuretés roulera dessus, presque sans égoutter. Une consistance trop liquide du produit indique qu'il n'est pas mûr dans le peigne et est donc dépourvu d'enzymes utiles pour le corps ou dilué avec de l'eau. Dans tous les cas, un tel achat est préférable d'abandonner.

Pour aller chercher du miel, il est nécessaire d’agripper avec un crayon chimique ordinaire, qui peut être utilisé comme une sorte de test décisif. Le fait est que très souvent, pour épaissir le miel après dilution avec de l'eau, on y ajoute de la farine, de l'amidon et même de la craie. Il est assez simple de déterminer leur présence dans le produit, il suffit simplement de déposer une boîte du contenu de la boîte sur un morceau de papier, de le frotter et de le maintenir avec un crayon chimique. Si, au bout de quelques minutes, une ligne bleue ou violette apparaît sur le papier, vous pouvez être assuré qu'un produit contenant une charge vous est proposé. Le test suivant est pertinent dans les cas où les vendeurs ne versent pas le miel d'une boîte de conserve devant des acheteurs, mais le proposent à la vente dans un emballage. N'hésitez pas à ouvrir le pot et à mélanger le contenu avec une cuillère, qui sera probablement sur le comptoir. Si des grumeaux ou des boues boueuses remontent à la surface, le produit est clairement falsifié. Vous ne devez pas craindre que le miel pur ne soit gâché par du miel, qui est stérile et possède d'excellentes propriétés désinfectantes. Ainsi, si tous les tests ont réussi et n’ont révélé aucune anomalie visible, vous pouvez acheter environ 100 à 200 miel pour un échantillon et poursuivre les recherches à domicile. Tout d’abord, il est nécessaire de déterminer si le produit contient de l’eau, ce qui ne devrait pas être initialement. Pour ce faire, une petite quantité de miel doit être appliquée sur une serviette en papier ordinaire et voir si elle sera absorbée. Si cela se produisait et que la serviette devenait humide, vous pouvez être sûr que le miel est dilué avec de l'eau. Sa présence peut également être révélée à l'aide d'un morceau de pain suffisamment trempé dans du miel. En présence d'eau, la chapelure se répandra simplement dans les mains et si le miel est naturel, il durcira.

Afin de déterminer chez vous les éventuelles impuretés que peut contenir le produit acheté, il suffit de dissoudre une cuillerée à thé de miel dans de l'eau chaude et de voir s'il n'y a pas de sédiment au fond. Ensuite, dans le mélange résultant est de laisser tomber un peu d'iode. Si la couleur du liquide change, vous avez vendu un faux. Quant au sucre, qui est souvent ajouté pour augmenter le volume et la masse, il peut être identifié dans le produit de la manière suivante. Il est nécessaire de prendre une tige métallique ou une tige, de le chauffer à fond avec du gaz, de le mettre ensuite dans du miel et de le retirer immédiatement. Si le produit est propre, rien ne collera au métal. Dans le cas contraire, du sucre brûlé ou d’autres impuretés, qui changent de structure à haute température, apparaîtront invariablement à la surface de la tige.

Comment conserver le miel

Stocker correctement le miel à la maison est un véritable art qu'il faudra maîtriser à la perfection pour pouvoir toujours disposer d'un produit de grande qualité et réellement utile. Vous devez d’abord choisir un plat approprié pour lequel vous pouvez utiliser des pots en verre propres et secs ou des récipients en plastique. Le miel ne doit pas être stocké dans des récipients en métal, car le produit s'oxyde et perd non seulement son goût, mais également ses propriétés cicatrisantes. Le récipient pour stocker le miel doit avoir un couvercle étanche pour éviter la pénétration d'humidité. Si cela se produit, le miel peut fermenter et devenir inutilisable. Le lieu de stockage du miel doit également être choisi avec soin. En aucun cas, ne peut pas le mettre dans le réfrigérateur ou sur le rebord de la fenêtre sous la lumière directe du soleil, car la lumière ultraviolette, ainsi que les températures élevées et trop basses pour ce produit est absolument contre-indiqué. L'option idéale est une salle de stockage ou un sous-sol avec un accès limité à la lumière du soleil, une température de l'air de + 15-20 degrés et un faible niveau d'humidité.

Commentaires (0)
Articles populaires
Recherche